10 conseils pour préparer son entreprise à la transmission

10 conseils pour préparer son entreprise à la transmission

Martin Delhasse 16/11/2020

10 conseils pour préparer son entreprise à la transmission

Transmettre une entreprise n’est jamais une mission aisée. C’est une étape qui peut s’avérer être extrêmement chronophage. Cependant, si le cédant s’y prépare assez longtemps à l’avance et en suivant quelques règles, la transmission peut devenir nettement moins complexe. Cet article va donc vous donner quelques conseils pour trouver plus facilement un repreneur et remettre votre entreprise plus rapidement.

1. Lors de la première étape, le cédant doit se poser certaines questions. « Suis-je vraiment prêt à me séparer de mon entreprise ? », « Que vais-je faire de mes journées une fois mon entreprise revendue ? », « Est-ce vraiment le bon moment pour moi et pour la société ? », « Comment vais-je gérer financièrement ma vie après la revente de mon entreprise ? ». Ce sont toutes des questions qu’il est important pour un dirigeant de se poser bien avant d’entamer le processus de transmission en tant que tel. Le chef d’entreprise doit savoir s’il veut vraiment vendre et pourquoi il veut le faire avant de commencer le processus de transmission.

2. Le propriétaire doit également savoir sous quelle forme il souhaite vendre sa société. Vendre les actions de la société ou vendre uniquement le fonds de commerce ?

3. L’entrepreneur doit ensuite essayer de préparer son entreprise à fonctionner sans lui. En effet, au moment de la vente il ne pourra plus être indispensable à la société. Il faudra donc laisser plus de responsabilités au personnel en place et petit à petit faire un pas de côté pour la gestion de l’entreprise. Il en effet nettement plus facile pour le repreneur de reprendre une entreprise bien organisée qui fonctionne facilement sans son dirigeant qu’une entreprise qui est très dépendante de son gérant. Une entreprise peu dépendante du gérant aura donc plus de valeur.

4. Les aspects fiscaux doivent également être analysés. Si le propriétaire vend son fonds de commerce ou les actions de sa société, l’impact fiscal est différent pour lui et pour le futur repreneur.

5. Au niveau de l’organisation et des tâches de chacun, le propriétaire doit vérifier que chaque employé connaisse bien ses fonctions et les limites de ces dernières. Les fonctions de chacun, les relations entre les employés et la hiérarchie doivent être bien définie lorsque l’entreprise est revendue. Cela évitera de nombreux soucis de ressources humaines pour le repreneur.

6. Optimiser la gestion des stocks. La gestion des stocks est parfois gérée au jour le jour dans certaines entreprises. Développer un plan de gestion des stocks, gérer ça grâce à un logiciel performant et adapter peut-être une grande aide et une plus-value importante pour le futur repreneur.

7. Préparer les comptes de l’entreprise pour qu’ils soient un reflet fidèle de la santé financière de la société. Il est important que le cédant se mette à la place du repreneur et qu’il lui donne les informations qu’il aurait aimé avoir s’il avait été acheteur lui-même. Pour ce faire, le bilan comptable doit être adapté et les actifs valorisés au mieux.

8. Préparer une fiche projet qui donne des informations sur la société à vendre. Par exemple : l’activité de la société, son chiffre d’affaires, sa marge brute, le nombre de personnes dans la société, sa localisation et les motifs de la vente. Ce document permet de sonder l’intérêt d’acheteurs potentiels mais ne donne pas trop d’information pour des raisons de confidentialité et de concurrence.

9. Préparer un mémorandum qui donnera une image nettement plus complète de l’entreprise avec un niveau de détail et de confidentialité plus élevé que dans la fiche projet. Pour cela, il est indispensable de signer un accord de confidentialité avec les personnes qui auront accès à ce document.

10. Le cédant doit se faire accompagner par des professionnels de la transmission pour les étapes que nous avons citées plus haut ainsi que pour la valorisation de son entreprise. En effet, toutes ces tâches ne sont pas simples et demandent une certaine expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *